Un peu de positif pour commencer l’année ?

par | Jan 20, 2023 | Non classé | 0 commentaires

Enfin. On a enfin fini, ça y est. Plus de dinde, plus de champagne, plus de foie gras, plus de tonton qui te sers des verres à l’américaine en vidant la moitié de la bouteille et enfin et surtout, plus de reste. Ce marathon du bon vivant a pris fin en feu d’artifice avec l’arrivée de cette nouvelle année, qui, comme on l’espère à chaque fois, sera meilleure que la précédente.

Pour le coup, cet espoir repose sur des fondations solides, car quelques arguments peuvent rapidement venir en tête pour nous donner envie de complétement oublier cette année 2022. La guerre en Ukraine, l’inflation en France et chez nos voisins européens ou encore les journées d’été à plus de 40° C. On aime bien la chaleur, mais doucement quand même. Cependant, il faut garder à l’esprit que non, il n’y a pas eu que des mauvaises nouvelles durant ces derniers 365 jours, même si elles ont facilement occupé la majorité des informations. Allez, voici quelques bonnes nouvelles qui datent de l’année dernière pour commencer 2023 avec le sourire !

Environnement

Pour ouvrir le bal, on s’intéresse tout de suite à l’environnement, car ce n’est plus une nouveauté, le respect de celui-ci devient chaque jour de plus en plus important. Afin de vivre en meilleure harmonie avec nos petits copains les animaux, les plantes et tout ce qui est vivant en fait.

Avant tout, une meilleure protection de l’environnement commence par des nouvelles lois qui protègent celle-ci. Ça tombe bien parce que du 9 au 19 décembre, 195 pays se sont réunis autour d’une très grande table à Montréal pour se mettre d’accord à propos de la future marche à suivre pour la protection de l’environnement. Au terme de ces 10 jours de négociation, 23 mesures ont été adoptées par les participants. La principale est un accord historique qui vise à protéger 30 % de la planète d’ici 2030. À ce jour, 17 % des terres et 8 % des mers sont considérées comme protégées. L’une des autres mesures concerne une nouvelle aide annuelle de 30 milliards de dollars partagée entre les pays en voie de développement afin de protéger la biodiversité, sans freiner leur progression.

 

Si aujourd’hui de très nombreuses espèces d’animaux sont menacées d’extinction, d’autres parviennent à sortir la tête de l’eau et voient leur nombre augmenter à tel point qu’elles ont quitté la catégorie « menacée d’extinction ». On peut citer l’exemple des pandas ou encore celui des tigres sauvages d’Asie. Concernant ces très gros chats, leur population a notamment été multipliée par 3 sur le territoire népalais. Au niveau des océans, la baleine à bosse qui a failli disparaître a vu son nombre passer de 10 000 en 1970 à 80 000 aujourd’hui. Si l’Homme détruit, il parvient tout de même à réparer certaines de ses erreurs. De nouvelles protections juridiques, des réintroductions, le rétablissement des espèces proies ou encore la création de corridors entre les zones protégées permettent de sauver tous les jours nos petits et grands colocataires.

Santé

En ce qui concerne la santé, 2022 a marqué plusieurs avancés dans différents combats.

Partons maintenant pour les États-Unis où durant cette année, une 5ème  personne a été officiellement guérie du virus du VIH. Âgé de 66 ans et renommé « City of Hope », le patient est aujourd’hui l’homme le plus âgé à être entré en rémission, 34 ans après avoir contracté la maladie. Le combat est long, mais on dirait bien que le virus commence à ployer le genou sous les coups de la science.

Restons aux USA, pays de la boxe, où un autre combat acharné se déroule et durant l’année 2022, un sacré crochet du droit a été porté au cancer. Une équipe en blouse blanche a réussi à mettre au point un vaccin à ARN messager (même principe que celui du Covid-19) qui, testé sur des souris, a montré des résultats très encourageants. Si les explications de son fonctionnement me dépassent complétement les résultats, eux, sont limpides. Son injection a permis d’empêcher significativement le développement des tumeurs chez les rongeurs et 40 % d’entre eux ont en plus, montrés une rémission complète. Fais gaffe cancer, tu as perdu une dent-là.

Écologie

Le combat de notre siècle, le main event, celui qui ne faut pas perdre, notre finale. Si les différentes crises énergétiques ont fait beaucoup de mal et continuent d’en faire, que ce soit à notre planète ou à notre portefeuille, une lueur d’espoir traverse tout de même ce ciel menaçant. En effet, une augmentation de l’utilisation des énergies renouvelables en 2022 a été mesurée. Cette croissance a été si importante que, si elle est maintenue, les énergies propres seront à l’horizon 2025 la première source d’électricité dans le monde, dépassant ainsi le charbon.

À titre d’exemple, pour la 1ère fois de leur histoire, les États-Unis ont produit en juin 2022 plus d’électricité grâce à leurs éoliennes plutôt qu’avec le charbon et le nucléaire. La part du renouvelable dans l’énergie américaine devrait atteindre 44 % en 2050 contre 21 % aujourd’hui.

Vive la France

Parce qu’on n’est pas à Hollywood et qu’il n’y a pas que les USA dans la vie, on va quand même un petit peu parler de ce qu’il s’est passé en France sacrebleu !

Le 21 octobre 2022, notre bien cher pays a annoncé sa sortie du Traité sur la Charte de l’Énergie, car jugé incompatible avec les objectifs de l’accord de Paris, pris 7 ans plus tôt. La décision a été très longue à prendre visiblement oui… Mais kesako ce traité ? Entrés en vigueur en 1998, ces textes permettent aux compagnies d’énergies fossiles d’attaquer en justice les États dont les décisions pourraient nuire à leur rentabilité, même s’il est question de climat. La Russie avait déjà quitté ce traité en 2009, suivi par l’Italie en 2016. L’annonce de la France vient, elle, rejoindre celles des Pays-Bas, de l’Espagne ainsi que de la Pologne qui ont également décidé de quitter le TCE.

C’est bien connu, la France rayonne par bien des aspects dans le monde entier. La gastronomie, les sports, la langue de Molière, Zidane, mais également dans les arts et les sciences. Non non pas de complexe à avoir, c’est moi qui vous le dis. Pour preuve, sur l’année qui vient de s’écouler, pas moins de deux prix Nobels ont été décernés à des compatriotes. Celui de littérature, mais également celui de physique. En réalité, on peut même dire 3, car la médaille Fields, équivalent du prix Nobel de mathématiques, a également été décernée à un petit frenchie. Y en a eu des « Marseillaise » et des rillettes cette année sur la première marche du podium.

Comme vous pouvez le voir, tout n’est pas à jeter dans l’année qui vient de s’écouler, loin de là. Des bonnes nouvelles, il en arrive tous les jours et il est certain qu’au milieu des très nombreuses informations qui circuleront en 2023, certaines parviendront à vous arracher une pensée positive voir même, soyons de grands fous, un léger sourire.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + 4 =

Archives