Quelles prévisions pour le Black Friday 2021 ?

par | Nov 17, 2021 | Webmarketing | 0 commentaires

Comment définir le mois de novembre ? Les journées qui se raccourcissent de plus en plus, notre apport naturel de vitamine D qui diminue tristement, un feu de cheminée crépitant plutôt qu’une promenade, c’est ça le mois de novembre. Difficile de croire que durant la semaine du 22 du même mois les rues se seront transformées en rocade à l’heure de pointe, les magasins en ring de boxe et votre panier internet aussi rempli que tonton Robert après le repas de Noël. Un seul événement peut réunir tout cela, le Black Friday édition 2021.

Un brin de culture

Originaire des États-Unis (oui, encore), le Black Friday se déroule depuis le début des années 30 au lendemain de Thanksgiving. Pour rappel, c’est la fête où une famille américaine se rassemble autour d’une énorme dinde. Mise en place afin de redynamiser l’économie américaine à la suite de la Grande Dépression, le Black Friday puise dans plusieurs hypothèses l’origine de son nom. La plus populaire remonte à 1961 où les policiers de Philadelphie qualifiaient de « Vendredi noir » les routes qui se voyaient être très encombrées à cause des consommateurs prêts à dépenser un maximum de dollars.

Les mêmes tendances de vente que 2020 ?

Concernant l’édition 2021, on peut se demander en premier lieu si les tendances de ventes de 2020 vont être prolongées pour cette année. La réponse semble être positive avec un grand engouement à prévoir autour de tous les produits relevant du domaine high-tech et technologique. Une fois de plus, les produits Apple, Samsung ainsi que ceux des autres marques spécialistes de ce domaine seront très recherchés. L’engouement pour les télévisions qui était déjà très fort l’année dernière sera certainement encore une fois en hausse, année de Coupe du Monde de football oblige.

Les points de vente

Oui, je vais en parler, je suis désolé, mais c’est comme ça… Depuis 1 an et demi, le COVID 19 bouscule nos habitudes d’achat. Les confinements successifs et par conséquent la fermeture des commerces ont provoqué une très grosse croissance des achats en ligne. Des traces de cette croissance sont encore visibles et seront encore visibles, car une augmentation des ventes sur Internet est à prévoir jusqu’en 2025, de l’ordre de 5,2 %. Malgré cela, il est bon de rappeler que les commerces ont maintenant réouvert et sont accessibles au plus grand monde alors pourquoi pas un regain d’intérêt pour nos petits commerces de proximité qui ont eux aussi souffert de cette période.

Des achats plus responsables

En ce mois de COP26, l’environnement est au centre de l’actualité en ce début de novembre. Curieux contraste avec le Black Friday qui a lui lieu en fin de mois et qui est très largement critiqué pour la consommation de masse qu’elle provoque. Seulement, l’environnement rentre de plus en plus dans les critères d’achat des Français (oui oui, c’est vrai). En effet, 53 % d’entre eux déclarent en tenir compte au moment d’acheter un produit. Mieux, 70 % des acheteurs en ligne décident de se tourner vers des sites qui mettent en avant leurs démarches responsables. Cette volonté de consommer d’une manière plus durable concerne directement les commerces du coin dont on a déjà parlé précédemment. Il est donc à prévoir une augmentation d’achat de la part des Français chez leurs petits commerçants en délaissant les grands centres commerciaux. L’environnement fait donc vendre oui, cependant, attention au greenwashing dont font preuve certaines marques pour donner l’illusion de s’impliquer dans ce qui est un vrai combat.

La « carte » personnalisation

La réelle tendance, aujourd’hui, concerne la personnalisation des produits, mais également des livraisons. En effet, certaines entreprises poussent l’expérience cliente au maximum en déposant par exemple dans le colis un mot de remerciement écrit à la main, des autocollants ou encore une carte de visite. Cette petite attention n’est pas sans résultat, car la personnalisation génère plus de 24 % de commandes supplémentaires chez les clients. Alors à vos stylos, il est temps de déclarer votre flamme à vos clients.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 3 =

Archives