Noël à travers le Monde

par | Déc 16, 2022 | Non classé | 0 commentaires

Durant tout le mois de décembre, l’actualité a été pleinement concentrée autour de la Coupe du Monde de football au Qatar, pour le plus grand plaisir des uns, mais également le malheur des autres. Cependant, il n’y a pas que le foot dans la vie. Normalement, qui dit Coupe du Monde dit : été, soleil et évidemment barbecue. Difficile de croire qu’on est bien en hiver et que c’était plutôt : plaid, raclette et… Noël ! Si la compétition divisait les opinions, elle a néanmoins réuni des personnes du monde entier au même endroit et tout cela, pendant la période de Noël. Cependant, est-ce qu’un Japonais célèbre cette fête comme un Australien ou bien encore comme un Sud-Américain ? Eh bien, voyons à quoi ressemble Noël ailleurs qu’en France.

Noël en Grèce

On commence notre tour du monde en restant en Europe. Chez nos amis Grecs, Noël se déroule en 2 parties. La première a lieu le soir du 24 décembre avec un grand repas qui a pour but de célébrer la fin d’un jeûne de 40 jours. Le vrai réveillon, lui, se déroule le 31 décembre au soir. Pas de Père Noël qui distribue des cadeaux, mais plutôt Saint Basile. Pas de sapin non plus, mais à la place des bateaux décorés. Pourquoi un bateau me direz-vous ? Cette tradition est née dans le but de montrer leur gratitude pour le retour au foyer des pères et fils de la famille. Ainsi, leurs proches décoraient des bateaux qu’ils plaçaient dans le salon.

En tant que bons Français, on ne va tout de même pas quitter la Grèce sans un petit point gastronomie. Sur la table de fête grecque, de nombreuses pâtisseries parmi lesquelles : les “melomakarona” et les “kourabiedes”. Le premier est un biscuit au miel et noix et le second un biscuit aux amandes, recouvert de sucre glace.

Japon

Partons maintenant en Asie, au pays du Soleil Levant. Même si seulement 1% de la population est chrétienne, Noël est bel et bien présent sur toute l’île. Cependant, au lieu que ce soit l’occasion pour les familles de se réunir et de passer du temps ensemble, Noël est plus l’occasion pour les amis de faire la fête entre eux ou pour les couples de se retrouver. En effet, la veille de Noël est considérée comme la journée la plus romantique de l’année.

Cependant, on peut tout de même retrouver de nombreuses décorations lumineuses ainsi que des marchés de Noël où vous pourrez déguster des “kurisumasu keki”, petit dessert à la crème fouetté et aux fraises.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que leur Noël est bien différent de ce que l’on connaît chez nous. En effet, la tradition nippone exige que le jour du 25 décembre, le repas de Noël se déroule au KFC, autour d’un bon bucket. Non, vous ne rêvez pas, ce sont des millions de Japonais qui se retrouve en famille chez le Colonel Sanders pour déguster du poulet pané, ce qui donne lieu à des files d’attente qui peuvent durer plusieurs heures si vous n’avez pas fait de réservation 6 semaines auparavant.

Mexique

Direction le Mexique où les festivités s’étalent du 16 au 24 décembre. Soit 9 jours de fête

Traditionnellement, chaque nuit, du 16 décembre à la veille de Noël se déroulent les « posadas ».

Durant la soirée, la famille se divise en deux. Une partie du groupe reste dans la maison et l’autre partie se retrouve dehors. Le groupe extérieur demande la charité en chanson et le groupe à l’intérieur refuse de la donner. Les chants continuent jusqu’à ce que les portes s’ouvrent et laissent entrer « Marie et Joseph ». Ensuite, des bougies sont allumées et tout le monde se regroupe pour un moment de convivialité.

Ici pas de Père Noël, mais plutôt le petit Jésus en personne qui a pour rôle de déposer les cadeaux le matin du 25 décembre. Au menu, on retrouve le traditionnel Pavo o Guajolote. La version mexicaine de notre dinde. Celle-ci est farcie avec de la viande ou des légumes, elle est ensuite cuite dans du vin blanc avec des pruneaux et des herbes.

Venezuela

Chez nos amis sud-américains, c’est encore le petit Jésus qui s’occupe d’emmener les cadeaux dans les familles. Quant à la messe de minuit, ne soyez pas surpris si vous voyez tout le monde s’y rendre en roller, c’est la tradition. En effet, las patinas remonte aux années 50 quand, après la messe, toutes les familles se réunissaient et les enfants jouaient avec leur cadeau qui était bien souvent une paire de rollers.

Nouvelle-Zélande

Oui, même à l’autre bout du monde Noël se fête. En revanche pas de neige et de températures négatives, bien au contraire, car Noël marque là-bas le début des vacances d’été. Cependant, les décorations sont installées sur les maisons ainsi que les magasins. Sur l’île, les festivités se déroulent uniquement à partir du 25 décembre midi. Le repas est composé d’un gigantesque barbecue avec plusieurs viandes, poissons et accompagné de pommes de terre et de salade. En guise de dessert : une pavlova avec des fruits frais. Bien souvent, ces barbecues prennent place sur la plage et se déroulent uniquement sur une partie de la journée. En effet, il faut être en forme le lendemain pour le « Boxing Day » : la journée des promotions.

Mentions spéciales

Pour terminer ce tour du monde bien sympathique, voici quelques traditions qui méritent d’être mentionnées :

  • Chez nos amis Indiens, pas de sapin, mais plutôt… des manguiers et des bananiers. Leurs feuilles sont également récupérées pour décorer les maisons.
  • En Colombie, les festivités commencent dès le 8 décembre avec le jour des petites bougies. À cette occasion, les Colombiens placent des bougies ainsi que des lanternes devant leur maison. Au fil des années, les parcs, les trottoirs ainsi que les porches se sont également vu être habillés de lumière.
  • Pour conclure, direction la Suède où le « Julbock », (le bouc de Noël) remplace le père Noël aux côtés du gnom Tomte dans la distribution des cadeaux. Depuis 53 ans, la ville de Gävle érige un bouc de 13 mètres de haut, en paille, sur la place principale. À l’origine, le but était d’attirer les clients vers les commerces de la ville, et puis on a décidé de le brûler. Voilà, une tradition est née. Depuis 1966, le bouc a été brûlé 37 fois. Des paris sont même mis en place chaque année pour deviner le jour où il sera incendié.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =

Archives