Est-ce nos derniers jours d’utilisation de Facebook et Instagram en Europe ?
Publié le 7 février 2022 à 16h53 dans Réseaux sociaux

Mark Zuckerberg a annoncé qu’il n’était pas contre fermer Facebook et Instagram en Europe. On vous explique !

Pourquoi avoir annoncé une telle information ? Mark Zuckerberg et ses équipes indiquent que si les entreprises n’ont pas la possibilité d’être de nouveau autorisées à transférer les données des utilisateurs européens vers les Etats-Unis, ils ne seraient pas contre l’éventualité de cesser la présence de Facebook et Instagram en Europe.

En 2020, le groupe avait déjà fait parler de lui en optant pour la même menace. En effet, les autorités irlandaises avaient interdit à Facebook cet envoi de données, car il ne protège pas suffisamment la vie privée des utilisateurs. La cour de justice européenne estime que les données personnelles sont mieux protégées en Europe qu’aux Etats-Unis. De plus, les clauses américaines ne peuvent s’appliquer sur notre continent.

Pourquoi ces données sont si importantes pour le groupe Meta ? Facebook dépend du traitement de ces données pour ensuite proposer des publicités en ligne ciblées. S’il ne reçoit plus ces informations de données, il ne pourra plus proposer ce service. Cette décision est actuellement suspendue due à une enquête du régulateur irlandais des données. Le résultat de cette dernière devrait arriver durant le premier semestre 2022, donc prochainement…