Spécial BTP : Les logos des marques célèbres dont on ignore la signification

Si en grec ancien le terme « logo » signifie « parole« , ce n’est pas pour rien : chaque logo raconte une histoire, celle de sa marque, et de la créativité qui a été déployée par un graphiste pour qu’un petit pictogramme résume à lui seul toutes les valeurs de l’entreprise qu’il représente.

Telle une œuvre d’art, un logo s’analyse par les messages cachés qu’il véhicule et le contexte qui entoure sa création.

Prenons cinq minutes, pour rêvasser ensemble en découvrant les significations cachées des logos que nous voyons au quotidien sans jamais les observer vraiment !

Il est temps de revoir notre regard sur les choses de tous les jours :

 

HYUNDAI

Imaginez-vous. Le regard perdu dans le vague, vous observez dans le rétroviseur la voiture de derrière. C’est une Hyundai. Le nom de la société coréenne vous revient très rapidement car le logo semble être un « H », et qu’il n’y a peu de marques de voiture commençant par cette lettre.

Et en parlant de « H », il est facile de se dire que ce logo n’est qu’un simple »H » quelque peu stylisé. Mais le logo a plus de profondeur. Regardez :

Et oui, il s’agit en réalité de deux personnes se serrant la main. Historiquement, il est dit qu’à gauche se trouve le représentant de la compagnie, et à droite un client -satisfait- (avec un très léger air de ressemblance avec Donald Trump, vous ne trouvez pas ?).

Notez au passage que s’ils sont inclinés sur la droite, c’est pour symboliser le positivisme d’une relation de confiance, allant vers l’avant.

 

RATP

Voici un logo que nous avons tous eu l’occasion de croiser, que l’on soit francilien ou non. Dès le premier regard on peut remarquer que les couleurs sont douces, dans des tons froids, afin de donner une impression de calme. Et donc de confiance envers la RATP ! Ou peut-être pour nous inciter à rester serein quand la ligne a du retard…

Mais ce que peu de gens remarquent, même parmi les habitants de la capitale, c’est que le trait bleu marine du visage de la jeune femme représente en réalité… Une portion de la Seine ! Et le cercle vert jade, représente quand à lui le périphérique parisien. On notera aussi qu’il existe une ambiguïté : certains ne voient pas qu’une jeune femme dans ce logo, mais… un couple ! Si vous ne le voyez pas, essayez de le visualiser. La femme est en blanc, avec des traits fins, et l’homme en bleu, avec des traits plus prononcés… Rien n’a été confirmé, à vous d’y voir ce que vous souhaitez !

Il fallait le voir, pas vrai ? Mais surtout, il fallait y penser ! Comme quoi, avoir des connaissances en géographie peut toujours se révéler utile, même quand on est graphiste ! Ce dernier logo dénote complètement des habitudes de la marque, comme vous pouvez le constater sur l’image ci-dessus. Mais surtout il regorge de petites symboliques cachées ! Comme par exemple, le fait que le cercle est ouvert, afin d’exprimer « l’ouverture et l’activité internationale de l’établissement« . La silhouette bleue, entre autre, a pour vocation de rappeler le côté humain de la RATP, la direction du regard, vers la droite et le ciel, est là pour connoter du dynamisme et du progrès.
Et pour finir, notez la typographie oblique. Faites un peu preuve d’imagination, n’y voyez vous pas un train en mouvement ?

 

SOCOTEC

Le numéro un français du contrôle construction dispose d’un joli logo, épuré et graphique.

Très harmonieux, on constate que la forme des lettres est très arrondie, pour rappeler le rond principal bleu.
Rond principal, qui en réalité représente… Un œil ! Et le cône à droite symbolisant le champs de vision dudit œil. Tourné vers la droite, vers l’avenir (vous noterez qu’aucun logo n’est jamais tourné vers la gauche !).

Mais pourquoi un œil ? Et bien parce qu’il désigne « la précision dans l’analyse et la mesure, et devient un regard à ouverture panoramique. Le dynamisme et la perspective, matérialisées par le faisceau et les trois tonalités de bleu, symbolisent l’anticipation et l’ambition de SOCOTEC de se projeter dans le futur, pour accompagner ses clients dans la prévention des risques et contribuer à l’amélioration de leur performance« .

Mais surtout, il est résolument plus moderne que leur précédent !

 

ENGIE

Anciennement GDF Suez, l’entreprise Engie fait-elle aussi partie des entreprises cachant un sens particulier dans leur emblème ?
Et bien… Non. Le logo n’a aucune image ou symbolique cachée.
Alors pourquoi en parler ?
Et bien parce que ce logo est un bon exemple de logo à analyser pour son contexte. A l’époque, « GDF Suez » était un nom une fusion entrepreneuriale, et ne véhiculait donc pas de valeur forte. Pourtant GDF Suez était déjà un des principaux acteurs mondiaux sur le marché de l’énergie ! La problématique derrière le changement d’identité était donc de réussir à se positionner sur des valeurs, tout en ne perturbant pas les consommateurs quand à l’image de la société.
La solution qui a donc été trouvée était de changer de nom, pour prendre quelque chose de plus chantant « Engie », dont la sonorité fait penser au mot « énergie » et qui reste bien à l’oreille, la chanson « Angie » des Rolling Stones pouvant en témoigner !

Mais surtout, pour ne pas perdre ses clients, le service marketing du groupe a opté pour un changement totalPas si dépaysant que ça !

En témoigne la similitude et la méthode de construction du dernier logo :

En effet, si on prend le logo de GDF Suez…

_____________

Qu’on le retourne…

_____________

Qu’on l’étire un peu…

_____________

Qu’on change le texte et qu’on rajoute une couche de bleu…

Et voilà comment on arrive, en partant d’une identité de base bien connue par le public, à faire du totalement neuf, avec du vieux ! Cela aide donc les anciens clients à s’habituer à la nouvelle charte, tout en assimilant une idée de renouveau. L’aviez-vous remarqué ?

 

EDF

Après Engie, attaquons nous à l’analyse de son concurrent direct, avec un logo bien connu de tous : EDF. Est-ce que vous connaissez les fameux tests de Rorschach ? Vous savez, cet outil de psycho-diagnostic consistant à vous faire regarder une tâche d’encre, et à vous demander ce qu’elle représente pour vous.

Et bien, regardez bien le logo EDF. Pour vous, que représente l’élément tout orange qui ressemble à des tâches d’encres ? Une étoile ? Un bonhomme avec une crête, un doigt levé, deux bras et deux jambes ? Quelque chose d’autre ?

Et bien, figurez vous qu’il s’agit officiellement d’une turbine à cinq pâles, d’une fleur à cinq pétales ou de rayons solaires. Une fois qu’on y pense, on ne voit d’ailleurs plus que ça ! Mais pourquoi cette symbolique ? Et bien, c’est pour illustrer l’énergie et la tendance d’EDF à vouloir développer l’énergie renouvelable. Et, peut être n’avez-vous pas remarqué mais… Le « e » de EDF, bien que de la même taille que les autres lettres est… en minuscule !

Pourquoi me diriez-vous ? Et bien, selon l’agence Plan Créatif, responsable du logo, il exprimerait « à la fois l’énergie proche, celle de la cuisine, de la salle de bain, et une énergie technologique, le ‘e’ de l’électron« .

Assez flou comme rapprochement n’est ce pas ? Si jamais vous comprenez la signification que Plan Créatif a voulu transmettre, ou si vous aimez ce genre d’article qui vous font re-regarder les objets qui vous entourent, n’hésitez pas à nous le faire savoir, en commentaire !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *