« Less is more » maîtres-mots du flat design

Les termes en graphisme sont parfois énigmatiques. Cette semaine, Incomm décode le concept de flat design. Pour comprendre cette notion, il faut d’abord partir de la lutte opposant Windows et Apple. Une bataille qui ne se cantonne pas aux systèmes d’exploitation, puisqu’elle s’étend jusqu’aux styles de design. Chacune de ces entreprises ayant été chef de file d’un mouvement.

Apple, le précurseur du skeuomorphisme

Au cours des années 2000, le design informatique d’Apple était perçu comme un véritable modèle et une source d’inspiration. L’approche du design adoptée par Apple s’appelle le skeuomorphisme. Le skeuomor-quoi ? Inspiré du grec, ce terme veut dire le costume, la décoration. En graphisme, ce concept peut s’expliquer par le fait de donner la forme d’un objet existant à un élément de design ayant la même fonction que cet objet.

Un peu dur à comprendre ? Avec un exemple, le concept est plus parlant. Pour rendre la navigation intuitive les designers ont essayé de simplifier les choses. Par exemple, pour indiquer le carnet d’adresse les designers ont décidé de faire un carnet d’adresse. Pour faire comprendre qu’un outil permet de trouver des choses et de naviguer, ils ont eu l’idée de faire une boussole. Désormais l’icône de Safari n’est plus un mystère pour vous.

Le skeuomorphisme : l'art de la métaphore pour être "user friendly"

Le skeuomorphisme : l’art de la métaphore pour être « user friendly »

Le flat, un design épuré

Le flat design appartient au courant minimaliste. Il s’agit d’un design vide de tout ornement en relief. Il est également caractérisé par l’utilisation de couleurs vives. Enfin dernières caractéristiques, l’utilisation d’icônes dessinées de façon synthétique et l’organisation de la typographie structurent le contenu. Pas très clair ? Concrètement, le flat design ressemble à ça.

flat-design-appli-1

En 2012, Windows et Google ont opéré des refontes de leurs interface. Ces deux refontes seront les fers de lance du mouvement du flat design. Mais, le succès de ce style graphique est aussi dû à un autre facteur.

Le flat : une réponse à un nouveau besoin

Suite aux évolutions que la technologie a subie au cours de ces dernières années. Les besoins des internautes ont changé, notamment la mobilité s’est développée. Internet est désormais présent sur nos smartphones, nos tablettes. Il fallait donc trouver un design léger et adaptatif. En effet, les sites doivent s’ajuster selon la taille de l’écran (ordinateur, smartphone, et tablette). Ce type de sites est communément connu sous le nom de sites responsive design. Pour être optimal, le responsive nécessite de la souplesse. Enfin l’aspect propre et épuré du flat design, ainsi que la facilité de conception de ce design ont renforcé le succès de cette tendance.

En 2015, ce style de design garde le vent en poupe et continue de faire des émules. Selon Bowen Media, 68% des professionnels du web pensent qu’il s’agit d’une tendance qui va perdurer. A contrario, seulement 9% pensent qu’il sera vite remplacé par une autre tendance. Donc pour le moment, stay flat !

Flat-burger


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *