Adapter son site en version mobile

 

Mobile first blog Incomm mobile responsiveDepuis l’avènement du mobile dans le quotidien des français, il est devenu important de prendre en compte les besoins des consommateurs pour leur permettre une navigation web optimale. Pour preuve, voici quelques chiffres du « Baromètre trimestriel du marketing mobile en France » publié par la MMA (Mobile Marketing Association France).

D’après le MMA, plus de 6 français sur 10 étaient des mobinautes en décembre 2015, soit un total de 33,7 millions de mobinautes, une hausse de 3,3 millions par rapport à 2014. Il faut savoir que 50,7% des français, soit 26,3 millions, se connectent chaque jour à internet sur leur smartphone et tablette, les écrans mobiles devancent ainsi les ordinateurs dans leurs usages quotidiens.

Cette tendance amène donc les entreprises à penser « mobile first ». Mais qu’est-ce que le « mobile first » ? Quel sont ses avantages et ses limites ?… Tant de questions auxquelles Incomm va répondre dans cet article.

 

Qu’est ce que le « mobile first » ?

Le « mobile first » n’est pas simplement une version responsive de votre site internet, c’est-à-dire une version miniaturisée et compressée du site pour tablettes ou smartphones. Le « mobile first » permet d’apporter aux mobinautes une navigation simplifiée, rapide et efficace, elle se focalise sur l’essentiel (parcours simplifiés, navigation simple, prototypes légers…).

Par exemple, un restaurant qui concentre l’essentiel de son activité dans ses locaux, doit privilégier les informations de réservation, d’horaires, le menu et le prix sur la version mobile, plutôt qu’un développement détaillé de l’historique. Par contre, la version tablette peut ensuite apporter plus de contenu textuel et visuel et pour finir la version desktop (ordinateur de bureau) peut incorporer les autres éléments nécessitant plus d’espace.

 

Pourquoi migrer vers le « mobile first » ?

On peut se demander pourquoi migrer vers le « mobile first » alors que l’ordinateur reste encore une référence pour le web. Et pourtant, voici plusieurs éléments qui expriment les opportunités du marché mobile qui vont vous faire changer d’avis sur le « mobile first ».

  1.   Grâce à une forte concurrence des offres mobiles, les tarifs sont devenus plus attractifs et accessibles à tous.
  1.   L’amélioration des réseaux (3G, 4G, Wifi…) permet aux mobinautes de se connecter quasiment n’importe où et n’importe quand. Cela se confirme avec la fréquence de connexion présentée au début de cet article (26,3 millions de français se connectent chaque jour à internet sur leur smartphone et tablette) qui montre une évolution dans les habitudes des consommateurs.
  1.  Enfin, dans le cadre de l’achat en ligne, le mobile devient un support très puissant. D’après l’étude internationale ci-dessous commanditées par RetailMeNot on constate que le e-commerce croit largement sur le smartphone (+42%) et la tablette (+45%) en France, tandis que la croissance du e-commerce sur PC ralentit.

Prévisions m-commerce en France 2016

 

Les avantages et inconvénients du « mobile first »

L’avantage du « mobile first » est qu’il se focalise uniquement sur l’essentiel pour une navigation optimisée :

  • Une navigation web plus rapide pour les mobinautes.
  • En termes d’ergonomie, il sera plus facile de rajouter des éléments et des fonctionnalités pour adapter le site mobile à des écrans plus grands plutôt que l’inverse.
  • Les éléments ne sont pas cachés ou enlevés en comparaison à une version responsive.
  • On retrouve seulement les informations essentielles aux utilisateurs pour simplifier la navigation.

 

Toutefois, le « mobile first » possède également quelques inconvénients, notamment lors de sa conception qui demande un peu plus de travail et d’analyse qu’un site responsive :

  • La taille d’un écran mobile impose une refonte graphique contrairement au responsive.
  • Passer d’une petite image à grande image entraîne une perte de qualité.
  • Les mobinautes effectuent de nombreuses manipulations : certaines personnes ont une prise à deux mains tandis que d’autres naviguent avec une main et un doigt sur l’écran.

 

Ainsi, si vous êtes en pleine réflexion sur le sujet et notamment si vous souhaitez lancer un projet de refonte de votre site web, ayez le bon réflexe et pensez “mobile first”.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *